Quelles formalités pour voyager avec un enfant dans les iles ?

voyager seul avec un enfant

Vous prévoyez très prochainement de passer des vacances de rêves en bord de mer avec votre enfant sur une île tropicale ? Trouvez dans cet article les informations nécessaires sur les démarches à accomplir avant de partir.

Carte d’identité nationale ou passeport ?

Vous pensiez pouvoir encore inscrire vos enfants sur vos passeports ? Renseignez-vous bien, car ce n’est dorénavant plus possible depuis 2006. En effet, quel que soit son âge, le bout de chou ne pourra quitter le territoire français et les frontières de l’Union Européenne qu’avec ses propres papiers d’identité. Carte d’identité et/ou passeport, les formalités changent d’un pays de destination à un autre. Ainsi en l’absence de ces papiers, la police aux frontières est tout à fait en droit de refuser l’entrée de votre petit garçon ou de votre petite fille.

Mais sachez que les actes de naissance peuvent se demander ici par exemple pour les parents qui n’ont pas encore fait cette démarche auprès de leur mairie ou de la préfecture de police de leur arrondissement. Ce document fait en effet partie des pièces obligatoires à fournir pour l’obtention d’un passeport ou d’une carte d’identité. Peu importe l’endroit où vous vous trouvez en France, avec ce prestataire de service en ligne, vous n’avez plus besoin de vous déplacer et encore moins de perdre votre temps dans de longues et ennuyeuses démarches administratives.

D’ailleurs si vous programmez une escapade dans les îles dans les mois à venir, il vaut mieux vous y prendre dès maintenant. Le délai d’attente peut aller de trois semaines à un mois. Qui plus est, souvent face aux enfants de moins de deux ans, de nombreuses compagnies aériennes réclament automatiquement aussi ces pièces au moment de l’embarquement. Prudence est de mise, car ce ne sont pas seulement les familles qui voyagent en dehors de l’UE qui sont concernées, mais également celles qui prennent des vols intérieurs.

Quelles sont formalités pour les enfants mineurs ?

passeport pour enfant mineur

L’île de la Réunion, la Guyane, la Guadeloupe, la Martinique ou la Nouvelle-Calédonie… Dans la mesure où ces îles paradisiaques font partie des outre-mer, une carte d’identité nationale en cours de validité peut parfaitement faire l’affaire. Néanmoins, un passeport est tout de même fortement conseillé, en prévention des escales ou des transits éventuels dans un pays qui n’est pas membre de l’Union Européenne.

Toutefois, dès lors que la destination ne fait pas partie de l’espace Schengen, un visa peut être exigé. Se présentant sous forme de tampon ou d’autocollant, ce sésame doit figurer sur le passeport de l’enfant dont la validité doit être de six mois minimum. Et en fonction de chaque pays, l’obtention de ce laissez-passer pourra se faire auprès de l’ambassade et du consulat. Une taxe sera d’ailleurs à payer. Parmi les îles qui demandent un visa citons Madagascar, Cuba, Tonga, Fidji…

Enfin, depuis le 17 janvier 2017, une autorisation de sortie du territoire ou AST est indispensable pour tous les enfants mineurs qui partent à l’étranger seuls ou qui ne sont pas accompagnés d’un de leurs parents. Ce voyage peut être dans le cadre de vacances, d’un séjour scolaire ou linguistique.

Écrit par Dids le dans A la découverte des îles

Faites voyager ce billet :-)

Vous en pensez quoi ?

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : v6zufcgbsp